VOYAGES

Comment choisir son organisme humanitaire ?

Quand je me suis mis à la recherche d’un organisme humanitaire, j’ai eu le droit à de grosses surprises !
Comme beaucoup de gens j’imagine, je suis allé sur Google, et j’ai tapé : « Inde humanitaire ».
Mais ce que j’ai découvert est très surprenant ! 

Déjà, une chose que je n’avais pas réalisé : le domaine du volontariat est une véritable jungle, avec beaucoup d’offres très différentes !

Faut-il payer pour faire du volontariat ? 

Oui. Mais attention aux conditions ! 

Je suis tombé sur « Globalong », une des première organisation qui apparaît. 
Un site plutôt bien fait, et assez précis qui propose des missions humanitaire dans le monde entier.
Je parcours les différents programmes, je suis intéressé par l’Inde du nord, en particulier New Delhi et Jaipur. J’aimerais enseigner dans une école.
En plus, ils proposent plusieurs jours de visite dans Delhi + des cours d’hindi + présentation de la culture. 

Que demande le peuple me direz-vous ? J’étais agréablement surpris par ce programme « humanitaire ».
Ca ne semble pas très compliqué : remplir un petit dossier, et le tour est joué.
Ouai bon. Vous vous doutez bien, il y a un hic quelque part !

J’appelle l’organisme pour me renseigner. Je n’apprends rien de plus que les infos sur le site, mais un détail attire mon attention : « Vous réglez les 200 euros d’acompte et c’est parti ! ». 
Etonné, je m’attarde sur ce point, et la personne m’explique : « Pour 4 semaines de volontariat en Inde du nord, ça vous coûtera 1085 euros, hors billet d’avion, pour le logement et la nourriture ». 

Alors, soyons bien clair : l’humanitaire ce n’est pas des vacances pas chère, on est bien d’accord, mais de là à payer une somme astronomique dans un pays où le salaire brut moyen par habitant est de 128 euros (En 2012 / Source Journal du Net), NON NON NON ! 

Et c’est à ce moment là que j’ai compris le commerce qui se dégageait derrière l’humanitaire. 

Avec Projects Abroad il faut payer 2455 euros pour enseigner dans une école au Vietnam pendant 1 mois.

Attention, ce sont avant tout des entreprises à but lucratif avant d’être des organisations internationales de volontariat.

Ca n’a pas été long pour que je comprenne que l’humanitaire est devenu une activité rentable pour des « entreprises » qui souhaitent donner bonne conscience aux occidentaux rêvant d’aventure.

Personnellement, j’ai plutôt l’impression que c’est une arnaque !

Pour faire de l’humanitaire, il y a un prix à payer : bien souvent les frais de dossiers, ainsi que la nourriture et un toit sur place. Mais on sera très loin, vraiment loin, du tarif affiché dans les organismes cités précédemment. 

En cherchant d’avantage, je suis tombé sur Reach For The Moon, une association bretonne. Est-ce le fait d’être breton qui m’a poussé à les appeler ? Ah ! le patriotisme régional ! 

Mais en tout cas, c’est avec eux que je pars ! 

Pourquoi eux ? Je le développe dans ce poste : Reach For The Moon